FPTAF - Fiangonana Protestanta Tranovato Ambohimalaza Firaisana
Fanentanana ezaka tohatra

Lohahevitra banjinina volana

: FIALANA AMIN'NY FAHOTANA

Ny Baiboly Masina

Endrey ny halalin'ny haren'Andriamanitra sy ny fahendreny ary ny fahalalany! Ny fitsarany tsy hita lany, ary ny làlany tsy azo fantarina!

Mahasambatra sy mampiadana ny mino ny fialana amin’ny fahotana. Mahafaly ny Tompo ny fialany amin’ny ota ka mibebaka. Manatona an’i Jesoa izay miala amin’ny fahotana, ka voaaro amin’ilay ratsy, mivelona amin’ny Tenin’Andriamanitra, ka sahy manolo-tena hiady amin’ny tsy fahamarinana, ka hanompo ny Tompo! Ho velona izy fa tsy ho faty!

Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas.

Louis Segond

O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles!

But if the evil-doer, turning away from all the sins which he has done, keeps my rules and does what is ordered and right, life will certainly be his; death will not be his fate.

Basic English

O how deep is the wealth of the wisdom and knowledge of God! No one is able to make discovery of his decisions, and his ways may not be searched out.

Ho aminao anie ny fiadanan'ny Tompo! Amena!

Ny Mpitandrina RAKOTOSON Philippe

Grandeur de celui qui pardonne

Œil pour œil, dent pour dent, c’est la loi pour beaucoup,
Si on fait exception, on risque de passer pour fou.
Lucides, faisons le fou : quittons l’instinct normal,
Un réflexe spontané, rendre le mal pour le mal.

      Sortons de l’ordinaire, prenons de la distance,
      Décidés pour toujours de ne pas faire vengeance,
      Convaincus de sa faute, nous allons l’étonner, 
      Car au lieu de frapper, préférons pardonner.

La vengeance enterrée, on gagne une paix solide.
Le cercle vicieux brisé : c’est l’œuvre des fous lucides.
Si génie et folie sont frère et sœur banals, 
Savoir bien pardonner est une folie géniale.

      Mais qui sait pardonner, si ce n’est le plus grand ?
      Le plus juste, le plus fort : il est sûr de son rang.
      Le grand reste toujours grand, quand il donne, quand il pardonne,
      Approuvé, respecté, qu’il chante ou qu’il fredonne.

Le faible parfois pardonne, serait-ce par obligation ?
Mais le grand qui pardonne est libre de ses actions.
La magnanimité, le privilège  des seuls grands,
Est leur intime valeur, qu’ils soient pieds nus, sans gants.

      A l’intérieur d’un peuple, toujours des différences,
      Erreurs du Créateur, faites par inadvertance ?
      Ou différences voulues, dont il faut se réjouir ?
      Son prochain accepté, tout le monde va s’épanouir.

Comme tu ne meurs qu’une fois, tous tes méfaits passés
Seront mis sur ton compte…à moins d’être pardonnés.
Le jour du grand départ, hagard, le teint livide,
Tu n’emporteras rien, pas un sou, les mains vides !

      A quoi te serviront tous ces biens amassés ?
      Faudrait-il pas lorgner côté Éternité ?
      Au Ciel ou en enfer : cela dépend de toi,
      Les anges ou la vermine ? Compagnons de ton choix !

Rendre le bien pour le mal : c’est cela le pardon.
Quelqu’un d’Exceptionnel, de sa vie a fait don.
Le Champion du pardon, il a versé son sang,
Pour ta paix éternelle, c’est JÉSUS le plus GRAND !
        Professeur RABARIOELINA Lala
        08 Mars 2002
        Et 12 Janvier 2017